Le Radioamateur dans un journal marocain

Le Radioamateur dans un journal marocain

Le journal marocain de langue française.  L’Opinion a publié un article intitulé ‘ Le Radioamateur : un passe-temps passionnant et méconnu qui résiste à l’avènement du numérique ‘ Une traduction de l’article dit : Ce lundi [18 avril], le monde célèbre la des milliers de passionnés de Radio et de transmission, autrement appelés « Radioamateurs ». Zoom sur les Marocains adeptes de ce passe-temps souvent méconnu.
Vous en avez sans doute vu quelques-uns dans les films de fin du monde. Le cliché voudrait qu’ils soient dans leurs caves (ou greniers), assis devant un émetteur-récepteur Radio qu’ils parviennent à faire fonctionner pour contacter d’autres rescapés ou appeler d’éventuels secours, alors que l’électricité, Internet et les réseaux en tous genres sont tombés.
Même en forçant les coups, l’idée fausse la plus répandue sur les Radioamateurs n’ont pas forcément totalement fausse. Dans l’imaginaire collectif et les films catastrophes, comme dans la vraie vie, les Radioamateurs ne sont jamais des personnages comme les autres. Souvent véritablement passionnés de Radio ainsi que par la myriade de sciences et technologies qui tournent autour de leur hobby (électronique, transmission, physique…), ils sont toujours disponibles pour prendre le relais et se mettre au service de la communauté, grâce à leur équipement et technicité, si jamais un événement majeur les obligeait à devenir des sentinelles citoyennes.
Aujourd’hui, le monde entier célèbre ces « réservistes pas comme les autres ». Comme d’autres pays, le Maroc abrite sa propre communauté Radioamateurs. Leur nombre est estimé à plus de 800 passionnés dont le dénominateur commun est d’avoir une licence spéciale délivrée par l’ANRT, suivant une procédure dédiée. « Pour devenir Radioamateur, il faut d’abord passer un examen et le réussir avant d’obtenir une licence et une code d’identification. Après une phase de préparation grâce à un cours spécialisé, l’examen se déroule sous la forme d’un QCM qui s’articule autour de plusieurs disciplines théoriques », explique Hassan Lahbouje, connu sous le code d’identification ‘CN8SG’ et membre de l’Association royale des Radioamateurs de Maroc (ARRAM). « Je suis électrotechnicien, mais les autres radioamateurs viennent d’horizons professionnels très différents.
S’il fallait retrouver des caractéristiques communes aux Radioamateurs marocains, ce serait leur intérêt très marqué pour la Radio en général et d’autres domaines connexes comme l’électricité ou la transmission par exemple », poursuit notre interlocuteur.
Lire l’article complet en anglais  ICI 

Info de la Source Publié dans ANRPFD * ICI

Ce contenu a été publié dans DX, Info, Trafic Radio, Trafic Radioamateur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.