Les Radioamateurs allemands répondent

Interférence WPT : les Radioamateurs allemands répondent à la consultation de la CEPT ECC

La « société nationale de radio amateur allemande » DARC a répondu à la consultation CEPT ECC sur les applications de transmission d’énergie sans fil (WPT) sans faisceau autres que WPT-EV fonctionnant en dessous de 30 MHz
Le rapport préliminaire 333 de l’ECC évalue la compatibilité entre les applications de transmission d’énergie sans fil (WPT) sans faisceau inductif dans diverses bandes de fréquences inférieures à 30 MHz et les services de Radiocommunication tels que les services d’amateur.
Une traduction du message du DARC se lit comme suit :
La DARC commente le projet de rapport 333 de la CEPT, actuellement en consultation publique. Dans son avis, la DARC exprime son soutien aux valeurs limites d’émissions indésirables énoncées à la section 4.4.1 du rapport et dans l’introduction du rapport. Les valeurs limites d’émission garantissent un niveau de protection sûr pour tous les services de radiocommunication. Le DARC attend avec intérêt de poursuivre les travaux sur l’inclusion de ces valeurs limites dans la recommandation ECC ERC 74-01 en temps voulu.
La procédure suivante produit des résultats acceptables que tous les utilisateurs prendront en considération. Cela évite les définitions de valeurs limites étendues, souvent incorrectes, liées aux exigences. Le terme perturbation cumulative (interférence) est utilisé pour discuter du phénomène où l’interférence peut provenir de plusieurs sources.
Les perturbations cumulées ne peuvent pas toujours être déterminées avec précision. Par conséquent, une définition de valeur limite typique liée à un seul appareil doit être définie par un certain facteur de puissance inférieur à l’intensité du champ d’interférence supposée par l’UIT comme typique selon les spécifications de l’UIT pour les différents environnements « rural », « zone résidentielle – résidentiel » et « urbain / industriel – et industriel urbain ».
Le DARC e.V. préconise donc une valeur limite de « 10 dB en dessous des intensités de champ d’interférence ITU pour les zones rurales », dans chaque cas sur la base de l’appareil individuel, mesurée dans des conditions de laboratoire définies pour les zones rurales. Cela rendrait également justice aux différents environnements. La ‘valeur fixe, 10 dB en dessous de la valeur de référence UIT pour les zones rurales’ garantit et continue ainsi à maintenir la spécification UIT de trois environnements différents. D’une part, la densité d’appareils en zone résidentielle ou en ville est plus élevée qu’en zone rurale ; d’autre part, les valeurs de référence de l’UIT pour les intensités de champ de brouillage attendues sont fixées en conséquence plus haut.
Source DARC  ICI
Projet de rapport du CEC 333 ICI Page de consultation publique du CEC ICI

Info de la Source Publié dans ANRPFD * ICI

Ce contenu a été publié dans Info, Trafic Radio, Trafic Radioamateur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.