La Radio à Ondes Courtes utilisée

La Radio à Ondes Courtes utilisée pour obtenir les dernières nouvelles sur l’invasion de l’Ukraine

Le Radioamateur Al Sirois N1MHC est interviewé dans le journal Wiscasset sur l’écoute des dernières nouvelles sur l’invasion russe de l’Ukraine sur une radio à Ondes Courtes
Un couple de East Boothbay entend parler un peu de l’invasion russe de l’Ukraine plus tôt que la plupart. Depuis un mois, Al et Shirley Sirois sont scotchés aux transmissions Radio HF (haute fréquence) ou ondes courtes entre les gens du monde entier et les Ukrainiens. Le 4 mars, ils ont entendu des conversations entre la BBC (British Broadcasting Corporation) et des Ukrainiens lors de l’attaque de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia qui a pris feu.
Les Siroises ont écouté jusqu’à ce que la propagation de la transmission commence à décliner. Dans le Maine, Al dit que le meilleur moment pour écouter est entre 15 et 18 heures. L’attaque de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia a réveillé un souvenir pour Al. Il a travaillé à l’ancienne centrale nucléaire du Maine Yankee à Wiscasset.
Il a passé une décennie à Maine Yankee en tant qu’ingénieur en chef des instruments pour le projet de générateur. C’est là qu’il est devenu opérateur Radioamateur agréé. L’une de ses tâches consistait à contacter la police de l’État du Maine par Ham Radio si une urgence se produisait et que d’autres appareils de communication traditionnels devenaient inutilisables. ‘L’attaque de la centrale électrique m’a rappelé mon séjour à Maine Yankee et toutes les procédures que nous devions suivre en cas d’urgence’, a-t-il déclaré.
Lire l’article complet ICI

Info de la Source Publié dans ANRPFD * ICI

Ce contenu a été publié dans Info, Trafic Radio, Trafic Radioamateur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.